Le patrimoine naturel

8 parcs nationaux & 11 parcs naturels

+

NBFR3_rgb_3372x2250px

Amateurs de tourisme vert, la Croatie est faite pour vous ! Pour des vacances au plus près de la nature, la Croatie offre en effet 8 parcs nationaux et 11 parcs naturels de toute beauté. Les paysages de Croatie, ce sont des couleurs : le bleu de la mer et du ciel sur les côtes, le vert des prairies vallonnées et des forêts de l’intérieur des terres, le jaune de la grande plaine céréalière de Slavonie et le blanc de la chaîne montagneuse qui longe fréquemment la côte, de Rijeka au nord à Dubrovnik au sud. Chaque région de Croatie vous offre ainsi d’inoubliables panoramas, à découvrir au cours de balades et de randonnées, le long d’itinéraires balisés. 

Carte des parcs nationaux et naturels de Croatie

carte

 

Les parcs nationaux de Croatie

Le parc national des lacs de Plitvice

C’est le plus connu des parcs de Croatie, et pour cause : 16 lacs se déversent en cascade les uns dans les autres ! Ce parc est situé à mi-chemin entre Zagreb et Zadar, au cœur d’une forêt aménagée pour la promenade. Au total, 50 km de sentiers et de ponts en bois enjambent les lacs et passent au pied des cascades. Imaginez une vallée profondément encaissée entre de hautes montagnes boisées, à travers laquelle se succèdent, en terrasses, seize superbes lacs de tailles variées, aux eaux cristallines. Alimentés par de nombreux ruisseaux et torrents, réunis entre eux par des cascades écumantes et des chutes bruyantes, ces lacs forment une étendue d’eau magnifique. Le parc national de Plitvice est classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Les différents itinéraires du parc sont disponibles sur son site web : www.np-plitvicka-jezera.hr.

pn 1

Le parc national des îles Brijuni

Le parc national des îles Brijuni, ancienne résidence de Tito, est situé en Istrie à 15 minutes de bateau de la côte. En prenant le bac à Fazana, on gagne l’archipel où Tito aimait séjourner. Le climat y est doux, la végétation luxuriante. A Veli Brijun, 600 plantes endémiques se mêlent aux cèdres, aux bambous et autres essences exotiques offertes en cadeau par des hommes d’Etat étrangers à Tito. Les jardins, chefs d’œuvre d’architecture et de composition, plus de 200 espèces d’oiseaux, et les mouflons, girafes, autruches se côtoyant librement dans le safari parc, tout cela est vraiment exceptionnel. Vous trouverez dans cette oasis exotique une faune et une flore rares ainsi qu’un patrimoine de grande valeur, allant de l’Antiquité au XIXème siècle.

pn2

Le parc national de Risnjak

Au nord de Rijeka, le parc national de Risnjak, dans le massif du Gorski Kotar, est dédié à la randonnée en altitude sur un ou plusieurs jours, avec nuit en refuge. Vous  aurez peut-être la chance (ou pas !) d’apercevoir ours bruns, loups ou lynx, animal auquel le parc doit son nom au lynx (lynx = ris en Croate). Une randonnée dans cette forêt majestueuse et vous vous sentirez au plus proche d’une nature généreuse. Si vous sillonnez la région en voiture, la route de Karlovac à Rijeka est splendide : au-delà de Bosiljevo, on pénètre dans le Gorski Kotar, montagne la plus boisée de Croatie. Le paysage rappelle alors les Alpes et ses petites routes sinueuses où à chaque virage, le panorama se renouvelle. Et le Parc national apparaît comme une récompense, au cœur de la montagne. Renseignements sur les randonnées sur le site du parc national : www.risnjak.hr

pn3

Le parc national de Paklenica

Dans la région de Zadar, le parc national de Paklenica se compose de deux gorges impressionnantes, Velika et Mala Paklenica, qui sillonnent les pentes du massif de Velebit dans toute sa hauteur. Le parc national de Paklenica recèle également des formations karstiques originales, des grottes remarquables et une flore et une faune très variées dues à l’importance de ses contrastes climatiques. En dépit de ses paysages sauvages, on y accède facilement depuis le village côtier de Starigrad, à une trentaine de minutes de Zadar. Les falaises du canyon, les petits ruisseaux, la forêt emplie de plantes endémiques constituent un cadre naturel reposant, mais ô combien époustouflant ! Plusieurs sentiers bien balisés permettent d’admirer le massif. Escalade et alpinisme, promenades et observation de la nature, le parc est idéal pour toutes ces activités. Sa superficie atteint 100 km² et ses sommets peuvent atteindre 1700 mètres : avis aux amateurs d’excursions en montagne ! Renseignements sur le site du parc national : www.paklenica.hr.

np4

Le parc national des îles Kornati

En Dalmatie centrale, au large de Murter, le Parc national des Kornati comprend près de 150 îles et îlots inhabités, sauf par les moutons ! Au départ de la côte, des excursions en bateau y sont organisées tous les jours. Le parc national englobe toutes les îles de ce plus grand archipel de la mer Adriatique : avec 147 îles, îlots et récifs, d’une superficie totale de 69 km², éparpillés sur 234 km², le dépaysement est garanti ! Avec des littoraux profondément échancrés, des falaises vertigineuses qui s’élèvent jusqu’à une centaine de mètres, ces îles sont particulièrement attrayantes, d’autant plus que la richesse et la variété du monde animal, notamment sous-marins sont ici spectaculaire… Cette oasis de paix attire les Robinsons modernes trouvant dans cet archipel ensoleillé les attraits d’une nature intacte et des maisons de pêcheurs à louer, pour des vacances loin de l’agitation moderne. Renseignements sur le site www.kornati.hr.

pn5

Le parc national de Krka

A proximité de Sibenik, le parc national de Krka abrite une rivière et ses superbes cascades. La Krka coule sur 75 km depuis sa source spectaculaire près de Knin jusqu’à l’Adriatique, qu’elle rejoint à Sibenik. Frontière naturelle entre la Dalmatie du nord et la Dalmatie centrale, le fleuve a creusé le dur plateau karstique des contreforts du Dinara en saillies irrégulières. Au niveau de Roski Slap, il passe à travers un premier goulot calcaire : douze cascades se précipitent sur un dénivelé de 27 m entre des berges où continuent de fonctionner des moulins à eau. La Krka s’élargit ensuite sur 13,5 km en un lac, le Visovacko, avec le minuscule îlot de Visovac (1 ha), où l’on peut accoster et qui abrite un monastère. La Krka se resserre ensuite pour donner les chutes d’eau de Skradinski Buk, les plus belles de toutes. Puis elle s’épanouit en un long estuaire de 20 km, où l’eau salée, mêlée à l’eau douce, favorise la croissance d’une flore particulière. On peut remonter le cours du fleuve en bateau depuis Sibenik ou emprunter les routes qui serpentent tout autour. Et pour accéder au parc, vous pourrez prendre le bateau à Skradin, ou la route menant à Lozovac, d’où partent des navettes pour les chutes de Skradinski Buk. Plusieurs sentiers, notamment sur pilotis, sont aménagés et adaptés à tous. Renseignements sur le site du parc national : www.npkrka.hr.

pn6

Le parc national du Velebit du nord

Au nord du massif du Velebit et au cœur de la partie la plus attrayante de la cime du mont Velebit se niche un parc national de toute beauté. Ici, la puissance de la montagne et les contrastes de ses pentes abruptes sont extraordinaires. La façade maritime, rocheuse et nue, plonge presque à pic dans la mer ! Le parc offre en particulier les deux réserves naturelles intégrales des Hajducki et Rozanski kukovi, classées depuis 1960, aux formes si admirables. Parmi les nombreux sentiers de montagne, le plus remarquable est celui de Premuzic, aménagé en 1930 par l’ingénieur des eaux et forêts Ante Premuzic. Il parcourt 50 km à une altitude presque constante de 1500 mètres. Ici, une cinquantaine de sommets constitués d’amas calcaires ont pris des formes insolites, entre lesquels se creusent de profonds entonnoirs et qui permettent d’avoir des vues exceptionnelles sur les îles du Kvarner. Le parc est aussi célèbre pour la caverne de Luka, l’une des plus profondes au monde, et pour son fameux jardin botanique.

On peut passer plusieurs jours de randonnées dans ce parc ou bien le visiter à la journée, en s’arrêtant au refuge de montagne de Zavizan qui offre de superbes vues sur les îles et un jardin botanique à visiter. Renseignements sur le site du parc national : www.np-sjeverni-velebit.hr.

pn7

Le parc national de l’île de Mljet

En Dalmatie du sud, entre l’île de Korcula et Dubrovnik, l’île de Mljet est la plus méridionale des grandes îles croates. Le climat particulièrement doux, la végétation luxuriante (plus de 70% de l’île est boisé), les champs fertiles, l’abondance de poissons dans la mer et d’anguilles dans les lacs, font de cette île un vrai paradis. Le Parc national de Mljet couvre un tiers de l’île, remarquable notamment pour son littoral échancré. D’une superficie de 31 km², sa végétation luxuriante où dominent le pin d’Alep, le maquis et le jasmin, est un enchantement.

Entourés d’un écrin de verdure, les Malo et Veliko Jezero (petit et grand lacs) sont reliés entre eux et à la mer par un détroit à peine visible. On peut se baigner dans la mer et dans les lacs et faire de nombreuses balades à pied ou en vélo pour découvrir la richesse de la faune et de la flore ainsi qu’un intéressant patrimoine culturel. Renseignements sur le site www.np-mljet.hr.

pn8

+

Les parcs naturels de Croatie

Le parc naturel du Biokovo

 Ce massif long de 36 km et large de 7 km a été classé parc naturel en 1981. Le jardin botanique de Kotisna, au-dessus de Makarska, réunit des espèces végétales endémiques. Le Biokovo ménage trois types de milieux : passé les versants fertiles du bord de mer, puis l’aride muraille karstique, on aboutit sur un plateau entaillé de grottes, parmi les plus profondes de Croatie. Ce paysage quasi alpin a gardé ses kasteli (châteaux), bâtis pour lutter contre les ottomans.  www.biokovo.com

pn9

Le parc naturel de l’archipel de Lastovo

Ce parc comprend 44 îles, îlots et rochers, couvrant une superficie terrestre de 53 km² et une superficie maritime de maritime de 143 km². L’archipel de Lastovo a été déclaré parc naturel en raison de sa beauté mystique, l’immense valeur de ses paysages, de ses forêts denses, étangs, hautes falaises côtières, grottes sous-marines, et également de ses nombreuses espèces sous-marines rares. Les navigateurs les plus expérimentés qui arrivent dans les eaux de cet archipel ne manqueront pas de visiter l’un de ses célèbres phares, Glavata sur le petit îlot à l’est de l’île principale de Lastovo ou Sušac situé sur un rocher sauvage de l’île du même nom, qui se fondent dans l’infini de la mer. Aujourd’hui, ces phares sont exploités à des fins touristiques et les âmes romantiques peuvent y passer des vacances d’exception. www.pp-lastovo.hr

pn10

Le parc naturel Kopacki Rit

Située entre le Danube et la Drave, cette étendue marécageuse couvrant 177 km2 abrite une végétation foisonnante où abondent poissons, grenouilles et insectes variés. Un paradis pour les 275 espèces d’oiseaux qui y vivent : cormorans, hérons cendrés, canards, poules d’eau, mouettes, sternes et cigognes… Bien d’autres espèces s’épanouissent dans les marais ainsi que dans les zones plus élevées où poussent saules, peupliers, chênes, frênes et châtaigniers. www.kopacki-rit.com

Le parc naturel de Lonjsko Polje 

A l’est de la Save, s’étendant d’Ivanic Grad jusqu’à la frontière bosniaque, cette région inondée pendant six mois de l’année abrite le parc naturel inondable le plus vaste d’Europe. S’étendant sur 506 km², il constitue ainsi l’un des plus grands territoires de marais préservés en Europe. Forêts de frênes, de saules et de chênes entourent des plans d’eau offrant un habitat exceptionnel aux loutres, castors et chats sauvages. Réputé pour sa richesse ornithologique, le parc naturel Lonjsko polje recèle 250 espèces d’oiseaux. On y trouve nombre de très petits oiseaux, différentes espèces de canards, et surtout des cigognes qui aiment faire leur nid sur les toits des pittoresques maisons en bois. En été, les marais se transforment en pâturages où vivent les magnifiques chevaux de la Posavina, une race protégée.  www.pp-lonjsko-polje.hr

pn 12

Le parc naturel Medvednica 

Le massif de Medvednica constitue le poumon vert de la capitale, Zagreb. Culminant à 1033 m, il est couvert de forêts de chênes, hêtres et sapins, que l’on peut découvrir en empruntant des sentiers balisés. On peut même attendre le sommet en téléphérique depuis Zagreb. A l’ouest du massif se trouvent les grottes de Veternica, les plus grandes du pays, qui s’étirent sur 6 km. On y a découvert des traces d’occupation humaine remontant à plus de 40 000 ans. Des gites de montagne permettent de déguster les spécialités les plus populaires de Sljeme, comme les haricots aux saucisses et les strudels au fromage ou aux pommes. www.pp-medvednica.hr

pn 13

Le parc naturel Telascica 

La baie de Telascica, longue de 10 km, est abritée des vents venant de haute mer par des falaises escarpées couronnées d’une végétation méditerranéenne luxuriante. La beauté de la nature et notamment la diversité de la faune en font une attraction touristique majeure. Le parc naturel comprend également le lac salé de Mir, séparé de la mer par la falaise de Grpascak, la plus longue de l’Adriatique (10 km). En été, la température des eaux du lac est de 6 degrés supérieure à celle de la mer ! Un sentier de randonnée à la journée part du port de Sali. www.telascica.hr

pn 14

Le parc naturel du Velebit

Le massif montagneux le plus long et le plus impressionnant de Croatie s’étend parallèlement à la côte sur un arc long de 145 km, du col du Vratnik au-dessus de Senj, aux rives de la Zrmanja. La puissance de ses formes et les contrastes de ses pentes abruptes sont extraordinaires. Sa façade maritime, rocheuse et nue, plonge presque à pic dans la mer tandis que le versant oriental est tourné vers la Lika, région montagneuse et très boisée. L’Unesco a classé en 1978 le Velebit comme réserve internationale de la biosphère. www.velebit.hr

pn 15

Le parc naturel de Vransko Jezero 

Dans la région des Ravni Kotari, le lac de Vransko est, dans cette partie de l’Europe, l’un des plus réputés pour la pêche. Ses eaux mi-douces mi-saumâtres recèlent aussi bien des poissons d’eaux douces que des poissons de mer. Caractérisé par une multitude d’espèces aviaires, et en particulier différentes espèces de canards sauvages et de hérons, ce parc est aussi un véritable paradis pour les observateurs d’oiseaux avec plusieurs points d’observation spécialement aménagés. Un tour en bateau sur le lac Vransko permet de découvrir des paysages marécageux complètement inaccessibles ou difficiles d’accès par voie terrestre. www.vransko-jezero.hr

pn 16

Le parc naturel Papuk 

Au cœur de la Slavonie occidentale se dresse la deuxième montagne du Slavonske gorje, le Papuk, haut de 954 mètres. D’innombrables sources et torrents dévalent ses versants pour nourrir de belles rivières comme la Cadavica, la Karasica, ou la Pakra, bordées d’une dense végétation forestière. www.pp-papuk.hr

pn 17

Le parc naturel de Zumberak

Région montagneuse, le massif du Zumberak s’élève jusqu’au sommet de Sveta Gera (1178 mètres) et marque la frontière avec la Slovénie. Ce massif karstique était apprécié des alpinistes dès le XIX e siècle pour ses sommets pointus, ses gouffres et ses grottes. Sur les coteaux poussent des vignobles qui font place, plus haut, à des herbages et des forêts abritant des plantes rares, dont 35 espèces d’orchidées…

pn 18

Le parc naturel Ucka

Dans la partie orientale de l’Istrie, les cimes enneigées du mont Ucka, culminant à 1396 mètres, contrastent agréablement avec la mer et la riviera d’Opatija, autrefois lieu de villégiature aristocratique très prisé. Au cœur du massif, vous trouverez quelques hôtels agréables, de petits chalets proposant des formules d’hébergement ainsi que des restaurants proposant la gastronomie locale. www.pp-ucka.hr

pn 19

2 thoughts on “Le patrimoine naturel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *