Les régions de Croatie

Istrie : La méditerranée verte

rovinj-optimized-for-print-ivo-biocina
La ville de Rovinj. Photo : Ivo Biocina

Istrie carteLa mer bleue, la pierre blanche et le vert de l’arrière-pays composent la palette essentielle de l’Istrie, la plus grande presqu’île croate. Ce morceau de terre magique, lieu de métissages culturels et d’hospitalité, réunit les traits les plus contrastés. D’un côté, sa mer cristalline, son littoral préservé et ses petits ports de pêche authentiques, qui font partie de son charme méditerranéen, de l’autre, les cités médiévales pittoresques éparpillées dans son arrière-pays montagneux, qui respirent la sérénité, et dont les paysages verdoyants rappellent irrésistiblement ceux de Toscane. Découvrez les incontournables d’Istrie.

Les vestiges romains de PULA: L´amphithéâtre romain de Pula est parmi les six plus grands amphithéâtres au monde. Construit au 1er siècle ap. JC sous le règne de l´empereur Vespasien, il servait à l´origine aux luttes de gladiateurs. La ville, très riche, compte encore d’autres monuments de l’époque romaine : l’Arche des Sergii, le temple d’Auguste, la porte d’Hercule…

La romantique ville de ROVINJ: Elle est considérée comme l’une des plus belles villes de la côte croate grâce à son architecture vénitienne et sa nature divine. Ses couleurs orangées, ses ruelles sinueuses et sa situation exceptionnelle en ont fait une ville chérie des artistes peintres.

Les villages perchés de MOTOVUN et GROZNJAN: Motovun, petite ville au patrimoine historique extrêmement riche, où chaque pierre a son histoire, est depuis toujours une destination touristique attrayante et populaire. Cette cité médiévale est juchée sur une colline et offre un panorama exceptionnel.  Elle est idéale pour une halte gastronomique, puisqu’on trouve dans la campagne environnante la fameuse truffe blanche d’Istrie, ainsi que de nobles cépages. Non loin, le village médiéval de Groznjan rivalise avec Motovun pour sa beauté.

La basilique Euphrasienne de POREC: Rues de pierre, ruines de temples antiques, forums et autres beaux édifices,  témoignent de l’histoire de Porec. Mais son monument le plus précieux est la basilique Euphrasienne du 6ème  siècle, inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. Poreč est une destination de séjour qui consacre une grande attention à la diversité des manifestations, à la qualité de ses hôtels et aux activités de loisirs.

Le parc national des ILES BRIJUNI: L´incontournable parc national de Brijuni, au Sud de l’Istrie, est l´un des plus beaux archipels de Méditerranée en raison de sa flore et faune et de son patrimoine historique et culturel. Brijuni est composé de 2 grandes îles et de 12 plus petites.

Une région gourmande

 Ce n’est pas pour rien que l’Istrie est surnommée « la Toscane croate ». Elle partage avec sa voisine le goût des vieilles pierres et l’excellence culinaire, que l’on retrouve dans ses fermes agrotourismes. Les habitants d’Istrie sont fiers de la qualité de leurs vins : le malvazija, le teran et le muscat de Momjan.

La cuisine d’Istrie, au carrefour des traditions gastronomiques méditerranéennes et  continentales, repose sur des aliments bio de qualité. Une des caractéristiques de l’Istrie sont aussi les asperges, qui poussent à l’état sauvage, et bien sûr la fameuse truffe blanche et l’huile d’olive !

 Vous pouvez commencer votre repas par un jambon de pays, du fromage de brebis, avant de poursuivre avec une assiette de jota ou de maneštra (pâtes). Pour terminer, vous apprécierez un plat de fuži dans une sauce au gibier ou au poulet, de l’ombolo, ou encore des saucisses maison. Dobar tek !

Kvarner : Îles et montagnes

opatija-optimized-for-print-marko-vrdoljak
La ville d’Opatija. Photo : Marko Vrdoljak

kvarner cartePetits ports de pêche tranquilles, station balnéaire historique, paysages préservés de la méditerranée, montagnes sauvages… la région du Kvarner est un véritable caléidoscope de la méditerranée telle qu’elle l’était jadis. C’est en outre une région qui est depuis des siècles un lieu de croisement de diverses cultures. Les différents visages de son patrimoine ainsi que la diversité de ses paysages vous surprendront.

La ville de RIJEKA: Ville de culture et de tradition, Rijeka est le plus grand port croate et la 3ème ville de Croatie. Anciennement connue sous le nom de Fiume, c’est une ville typique d’Europe Centrale à l’élégante architecture. Elle possède de nombreuses galeries d’art, musées, théâtres, restaurants et cafés. La ville est très animée notamment en février lors de son Carnaval annuel.

Bien-être à OPATIJA et LOVRAN: Opatija est une station climatique historique du nord de l’Adriatique ainsi que la toute première station balnéaire du pays. Lieu de villégiature de l’aristocratie austro-hongroise au 19ème siècle, Opatija est connue pour son offre bien-être, culturelle ainsi que ses beaux hôtels de style. La ville offre une superbe promenade : Lungomare ainsi que de nombreuses plages et criques idéales pour se baigner et profiter d’une nature intacte. Connu comme un village de marins et de pêcheurs, Lovran se transforme à la fin du 19ème  siècle en une destination touristique populaire.

Ile de KRK : culture, plage et vin: Grâce à son climat et sa végétation abondante, Krk est surnommée l’ile dorée. Son emplacement favorable dans le golfe du Kvarner fait de l’île de Krk une destination touristique attrayante très facile d’accès avec un pont qui la relie au continent. L’île propose une offre culturelle importante : le noyau médiéval de la ville de Krk, la stèle de Baška ou encore le monastère franciscain sur l’îlot Košljun. L’ile est reconnue pour la qualité de son littoral, preuve en est : le Pavillon Bleu de l’Union Européenne flotte notamment dans les villes de Krk, Malinska, Njivice, Stinjan, Vrbnik et Šilo ainsi qu’à la marina Punat.

Le Gorski Kotar et le parc national RISNJAK: La région du Gorksi Kotar, c’est la montagne à seulement 30 minutes des plages. C’est le lieu idéal pour un séjour sportif au vert. Tout proche de Rijeka, le parc national Risnjak offre presque tous les types de forêts de cette partie de l’Europe. Idéal pour les promenades, le parc abrite aussi une rare variété d’espèces végétales et animales, comme le lynx, l’ours brun, le tétras, le chamois, le chevreuil.

 Les plages de sable de l’île de RAB: Rab offre de superbes plages de sable, qui s’égrènent le long d’une côte parfaitement préservée. Avec ses 2400 heures d’ensoleillement par an, c’est une île qui semble faite pour le repos et les vacances en famille. Avec ses diverses infrastructures touristiques, l’île est devenue une des plus visitées de l’Adriatique. Mais Rab c’est aussi une ravissante cité médiévale et des côtes arborées propices aux promenades.

Sauvage île de CRES et idyllique île de LOSINJ :2 initiatives pour la protection d’espèces rares

 Cres est une des plus grandes îles de Croatie, et pourtant elle est complètement sauvage. C’est le lieu de villégiature idéal pour les amoureux de  nature brute et l’on y trouve l’une des dernières colonies de vautour fauve, espèce en voie d’extinction. L’eco center Caput Insulae est un organisme chargé de protéger cette espèce. Sa petite sœur, Lošinj, est surnommée « l’île de la vitalité », pour ses nombreux sentiers de randonnée, son offre d’aromathérapie, son climat doux… L’île de Lošinj abrite en outre une colonie de 200 dauphins de l’Adriatique, et est le siège de l’association Blue World, qui les protège. Les ports de ces 2 îles sont des plus charmants, et la route qui les traverse est tout simplement superbe : forêts de hêtres, chênes, oliviers, et des vues sur la mer Adriatique, de tous côtés.

Zadar & LikaPorte des parcs nationaux et des îles  

La ville de Zadar. Photo : Aleksandar Gospic

C’est la région qui rencontre de plus en plus de succès auprès des français : le nombre de touristes français a tout simplement doublé dans cette région entre 2011 et 2013. L’arrivée de la low cost RyanAir (Marseille-Zadar, Paris Beauvais-Zadar et Charleroi-Zadar) a beaucoup aidé à rendre cette région accessible. L’occasion, enfin, de découvrir la ravissante ville dalmate, riche de 3000 ans d’histoire et véritable «Porte des parcs nationaux» en Croatie. Découvrez les incontournables autour de Zadar !

La ville de ZADAR: Ancien chef-lieu de la Dalmatie, Zadar possède un riche patrimoine historique, visible à chaque pas. Outre ses ruelles pavées, la presqu´île est ornée de l´église St. Donat, du plus ancien forum romain retrouvé dans cette partie de l´Adriatique et de perles de l´époque Romane. Sans oublier ses monuments modernes, exceptionnels par leur originalité et leur poésie: le Salut au soleil et l’Orgue marin.

 Le parc national PAKLENICA: Ce parc se caractérise par l’abondance de phénomènes karstiques : roches calcaires, dolomites, grottes et canyons, qui permettent de multiples activités: randonnée, escalade, spéléo. C’est un territoire où se croisent la mer et la montagne, riche en forêts de hêtres et de pins.

 Les parcs de TELASCICA et des ILES KORNATI: Le parc naturel Telascica offre des possibilités de balades agréables et un panorama incroyable sur les îles Kornati du haut de ses falaises abruptes. Le parc national des îles Kornati est composé de près de 150 îles et îlots, essentiellement des roches vierges et de falaises qui se jettent dans des eaux d’un bleu intense.

Le parc national KRKA: Le Parc national Krka est traversé par la rivière du même nom, ponctuée de sept cascades, dont la dernière, Skradinski buk, connait un débit de 55 mètres cubes d’eau/sec. A ne pas manquer également dans ce parc : le monastère franciscain de l’îlot Visovac.

 Le parc national de PLITVICE: C’est un territoire boisé parcouru par 16 lacs aux eaux turquoise. Vastes étendues forestières, beauté exceptionnelle des lacs et des chutes, richesse de la flore et de la faune, contraste des couleurs de l’automne, sentiers de montagne, petits pontons en bois… ce site immanquable est inscrit au patrimoine naturel de l’UNESCO !

 Les villes culturelles de NIN et PAG: Zadar est entourée de villes culturelles : la ville royale de Nin et la ville de Pag, où les dentellières s’activent encore dans ses ruelles.

Idée séjour: Zadar est idéale pour un circuit en étoile, d’autant plus qu’elle n’est située qu’à 1h de Sibenik et 2h de Split, deux villes récompensées par l’Unesco !

Dalmatie centrale: Des îles par milliers pour Split et Sibenik

hvar-optimized-for-print-ivo-biocina
Hvar. Photo : Ivo Biocina

dalmatie centrale carteDans les régions de Split et Sibenik, les oliviers, les herbes aromatiques sauvages et la pierre blanche contrastent avec la végétation verte et le massif du Biokovo.  C’est une région étonnamment variée, conjuguant charmants petits ports, nombreuses îles préservées, vignobles fameux, et parcs nationaux (Krka et Kornati). C’est aussi une destination culturelle avec 4 sites culturels classés à l’Unesco : la cathédrale de Sibenik, le site de Stari Grad, la ville de Trogir, et Split.

La ville de l’empereur Dioclétien : SPLIT: Quand l’empereur romain Dioclétien décide en 305 ap. JC de se faire construire un palais, il n’hésite pas sur son emplacement. Dans une baie abritée, entourée d’îles et de montagnes, il a marqué d’un point spécial la carte de l’Adriatique: la future ville de Split. Le cœur de la ville est toujours délimité par les anciennes murailles du Palais de l’empereur, et 3000 habitants vivent parmi des restes antiques. Il faut déambuler dans Split pour découvrir sa riche histoire au fil des ruelles pavées et des sites antiques : un sphinx égyptien, un mausolée impérial, une colonne corinthienne, un temple romain…

 L’île dorée : BRAC: A 1h de bateau de Split, l’île de Brač offre des plages merveilleuses comme celle de la Corne d’Or, et une végétation abondante de pins d’Alep, maquis, oliviers… C’est une grande île restée rurale où la pierre est omniprésente, composant un relief accidenté propice aux randonnées.

 L’île branchée : HVAR: Hvar est une des plus belles îles de Croatie. Elle est réellement surprenante : d’un côté le patrimoine remarquable du port de Hvar, sa vie nocturne et mondaine en été ; de l’autre ses traditions bien ancrées de culture de la lavande, de la vigne, de l’olivier. Et partout des reliefs escarpés qui plongent dans le bleu de la mer.

 L’île secrète : VIS: Située loin du continent, Vis est une île encore oubliée des touristes, pour le plus grand bonheur des randonneurs et plongeurs. Ils plébiscitent ses côtes rocheuses, sa grotte bleue à Bisevo, ses villages confidentiels, ses paysages vierges.

La ville trésor : TROGIR: Trogir est une petite ville à l’architecture harmonieuse, qui mêle styles roman, gothique, renaissance, héritage grec, romain… le Moyen-Age dalmate concentré sur un îlot. La ville est classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

 Pour jouer aux Robinson : les îles KORNATI: Le parc national des îles Kornati est composé d’une centaine d’îles et îlots, comme des petits cailloux jetés par la main de dieu sur l’Adriatique. Ces îles désertiques, ici arrondies, ici aux falaises abruptes, hébergent quelques maisons de pêcheurs où les touristes peuvent jouer aux Robinson Crusoé.

 SIBENIK : un patrimoine religieux exceptionnel:Ruelles pentues, petits passages… bienvenue à Sibenik. La majestueuse cathédrale Saint Jacques construite par le célèbre Juraj Dalmatinac, sous protection de l’UNESCO, les nombreuses églises, monastères, palais et les quatre forteresses qui «encadrent» la ville témoignent du riche patrimoine historique et culturel de Sibenik. A proximité se trouvent deux parcs nationaux : Krka et Kornati.

Dubrovnik: La Perle de l’Adriatique se visite toute l’année    

Dubrovnik - Hrvoje Serdar (2)
La ville de Dubrovnik. Photo : Hrvoje Serdar

dubrovnik carteDubrovnik est un joyau, une ville-monument, classée sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Les remparts d’une longueur de 1940 m, le Stradun, la Colonne d’Orlando, le palais Sponza, le Palais du Recteur ainsi que les pittoresques églises et monastères font de Dubrovnik une ville unique, un chapitre à part du patrimoine historique croate. La ville bénéficie en outre d’un climat agréable toute l’année, et représente une destination city-break idéale en hors saison.

DUBROVNIK, perle rare: Plus de mille ans d’histoire sont présents dans chaque recoin de Dubrovnik. C’est l’une des plus belles villes d’Europe, ceinte de remparts longs de 1940m, incroyablement préservés et qui plongent dans les eaux de l’Adriatique. D’en haut l’on aperçoit tout ce qui fait la somptuosité de cette ville : les toits de tuile rouge, les palais, églises et couvents, le dédale des ruelles de pierre polie, l’animation des cafés et restaurants… Dubrovnik est inscrite depuis 1979 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

 La douceur de vivre de CAVTAT et du Konavle: A 20km de Dubrovnik, Cavtat est un petit port tranquille et un lieu de séjour apprécié des vacanciers. Sa région, le Konavle, englobe la partie sud-est de la côte de Dubrovnik. On y trouve une belle nature et architecture rurale préservée et des festivités folkloriques à Cilipi.

 PELJESAC, presqu’île gourmande: La presqu’île de Pelješac s’étend sur près de 62km entre Dubrovnik et Korcula. Authentique et préservée, elle vit de la pêche, de la vigne, des marais salants et de l’ostréiculture. Le vignoble produit parmi les meilleurs vins croates : le fameux dingač et le maraština. Des pins et des palmiers, des orangers et des plantes exotiques poussent sous ce climat béni des dieux.

KORCULA, île sauvage: D’abord connue comme lieu de naissance de Marco Polo, le village fortifié est surnommé le “petit Dubrovnik” grâce à ses ruelles pittoresques et à son atmosphère médiévale. Si le village de Korcula est animé, le reste de l’île est sauvage et escarpé et se prête à la randonnée et au cyclotourisme. L’air embaume les herbes aromatiques sauvages. C’est l’une des plus belles îles de Croatie.

 MLJET, l’île boisée: Mljet est l’île la plus boisée de Croatie : 70% de l’île est couverte de forêts odorantes de pins d’Alep, cyprès, oliviers. Une partie de l’île est classée parc national : on y trouve un monastère posé sur un îlot au cœur d’un lac salé, des monts rocheux et sauvages, un littoral découpé par des eaux limpides… un vrai paradis proche de Dubrovnik.

 LASTOVO, l’île confidentielle: La plus isolée des îles de Croatie est un vrai havre de paix. Un seul hôtel et quelques maisons accueillent les vacanciers qui profitent de l’abondance des produits de la mer, du bon vin et du charme des plages isolées. Les îlots qui entourent cette île verte sont des lieux privilégiés pour le cabotage. Les randonneurs y trouveront des sentiers à l’ombre de pins centenaires et des panoramas inoubliables. C’est aussi le paradis des plongeurs : les fonds marins sont un parc naturel.

Les huîtres de Ston

En route entre Split et Dubrovnik, il faut faire une halte à Ston afin de déguster les fameuses huîtres. Elles sont considérées comme les meilleures de l’Adriatique.

Zagreb, attachante capitale: Pour un city-break culturel et festif

Kapulica-&-Lampioni- autor Matija Spelic.CNTB
La capitale Zagreb. Photo : Matija Spelic

zagreb carteZagreb, capitale de la République de Croatie, est le centre culturel et politique du pays depuis le Moyen-Age. Cette belle ville, que trop de visiteurs ne font que traverser pour aller sur la côte adriatique, mérite que l’on s’y attarde le temps d’un city-break ou d’un court-séjour. C’est une ville à taille humaine, vivante et attachante, qui recèle des attraits insoupçonnés.

Le charme du CŒUR HISTORIQUE: Zagreb est une capitale animée et vivante. Pourtant ses vieux quartiers, Gradec et Kaptol, ont su garder leur charme et leur sérénité. Perchée sur une colline accessible par des escaliers ou par le vieux funiculaire, la vieille ville offre une multitude de ruelles pavées jalonnées par des terrasses de café fleuries et des maisonnettes colorées. Au détour d’une ruelle apparaît le marché Dolac et ses fameux parasols rouges abritant les étals de fromages, fruits et légumes des paysans de la région. La ville basse procure une émotion différente : vous découvrez la splendeur des façades austro-hongroises, des larges avenues bordées d’arbres, des monuments imposants aux façades sculptées. Tour à tour villageoise et citadine, calme et animée, Zagreb vous dévoilera ses charmes.

 La ville JARDIN: Zagreb est une capitale qui respire, et les espaces verts sont nombreux : le jardin botanique, la promenade Strossmayer, le parc Nikola Subic Zrinski, le parc Maksimir… C’est en outre une ville très arborée et une fois dans la ville haute, on se croirait dans un village plutôt que dans une capitale tellement l’atmosphère est paisible et la végétation nombreuse.

MUSEES, galeries et concept stores: La ville de Zagreb combine une scène artistique underground à de grands musées. Dans la ville historique, les musées sont nombreux : le musée de la ville, la fondation du sculpteur Meśtrović, le musée d’histoire croate, le musée d’art naïf, le musée des arts décoratifs, le musée Mimara, le musée ethnographique, la galerie Strossmayer, le musée archéologique, le musée des techniques. Sans oublier le récent musée d’art contemporain, le nouveau musée Lauba et le musée des cœurs brisés. Mais Zagreb c’est aussi une scène artistique underground florissante avec des concept stores (WHW, Prostor, Filijo), des galeries (Klovicevi Dvori, Nova Galerija, Ulupuh) et un musée participatif du street art. Une actualité: l’exposition des œuvres de Picasso (provenant du Musée National Picasso de Paris) à la Galerie Klovićevi dvori du 23 mars au 7 juillet (www.galerijaklovic.hr).

 Bars, clubs, concerts : une ville qui BOUGE: La vie nocturne est particulièrement dynamique à Zagreb : des dizaines de bars de nuit proposant des concerts, une douzaine de pubs, une dizaine de brasseries et lounge bars, 5 grandes discothèques, une quinzaine de clubs, plus un certain nombre de clubs de jazz. C’est LA ville pour sortir en Croatie !

L’hiver à Zagreb

 La foire de Noël et les festivités de l’Avent donnent à la ville une petite touche de féérie, tandis que les tribunes du Dom Sportova vibrent des encouragements criés à l’équipe de hockey sur glace locale, les Medvescak Zagreb. Et pour skier, direction le mont Sljeme, à quelques minutes !

Zagreb et le Zagorje: Conte de fées en Croatie baroque

Le château de Trakošćan. Photo : Darko Vurusic

Forte de ses neuf siècles d’existence, la capitale de la Croatie est une ville romantique, qui symbolise à merveille le visage baroque de la Croatie. Autour de Zagreb, de nombreux châteaux médiévaux et baroques, cachés au milieu des vignobles, ont subsisté pour le plus grand plaisir des voyageurs. Vivez un conte de fées au cœur de la Croatie baroque.

ZAGREB, capitale baroque et romantique: Zagreb véhicule à merveille l’ambiance et l’héritage de l’Europe centrale. La ville haute, juchée sur une colline, offre une multitude de ruelles pavées jalonnées de terrasses de café fleuries. La ville basse procure une émotion différente : ses élégantes avenues arborées rappellent l’influence de l’Empire austro-hongrois. Zagreb s’enorgueillit de majestueux monuments : le théâtre national, la cathédrale, l’église St Marc, de près de 50 musées et d’une multitude de lieux de sortie. Une destination incontournable.

 La légende du château de VELIKI TABOR: Veliki Tabor est l’un des châteaux médiévaux les mieux conservés de Croatie. Ses belles tours à mâchicoulis abritent la légende sur l’amour malheureux de la paysanne Veronika et Frederick, le fils du sévère comte Hermann.

 EGLISES secrètes du Zagorje: Les vertes collines et champs de vignes du Zagorje sont émaillés d’églises baroques et fortifiées restées secrètes. L’église de Belec offre un festival de festival de couleurs, de dorures, de statues. L’église Notre-Dame de Jérusalem  n’est pas en reste avec ses fresques bibliques et ses nombreux angelots, tout comme la petite église fortifiée Ste Marie de la Visitation. A proximité, Marija Bistrica est devenu un haut lieu de pèlerinage en Croatie.

 Féérique château de TRAKOSCAN: Juché sur une colline, le château blanc de Trakoscan se mire dans le lac en contrebas. Cette situation exceptionnelle renforce le romantisme de ce château, construit en 1334 et remanié au fil des siècles.  Les intérieurs ornés de meubles de style renaissance, baroque et rococo font revivre au visiteur ces époques révolues.

 VARAZDIN, harmonieuse et intime: Ville du baroque, de la musique, des fleurs, des somptueux palais et des églises, Varazdin est l’une des plus belles villes de Croatie continentale. Elle possède en outre un superbe château, encadré par un parc et le lacis des ruelles piétonnes.

Le musée de l’Homme de Néandertal à Krapina

 Ce musée de premier ordre vous fera parcourir en quelques heures les 4.5 milliards d’années  d’existence de notre terre.

 Qui étaient ces hommes datant de l’époque comprise entre 30 et presque 300 000 ans ? Comment les scientifiques du 19ème siècle les ont découverts et interprétés ? Que savons-nous des hommes de l’âge de pierre dont les restes ont été retrouvés à Krapina ? Le musée répond à toutes ces questions, grâce à des films, maquettes, dioramas, moulages, expositions d’objets et restes humains…

 Une visite incontournable pour tout savoir sur nos ancêtres.

 www.mkn.mhz.hr/en/

La Slavonie et le Danube: Voyage hors des sentiers battus

mailath-castle-optimized-for-print-varju-vilmos
Le château de Mailath – Photo : Varju Vilmos

 

slavonie carteLa région de Slavonie est la région de Croatie la moins développée sur le plan touristique. C’est une région ayant connu une histoire mouvementée, qu’il est important de connaître, et c’est une destination idéale pour les amateurs de paysages alluvionnaires, d’ornithologie, de chasse et de pêche.

OSIJEK, sa forteresse et ses bâtiments de style sécessionniste: Cité jeune et animée, Osijek parvient à séduire par l’architecture austro-hongroise de sa “ville haute”, comme par le remarquable ensemble baroque que constitue l’ancienne citadelle autrichienne “Tvrda”, peuplée d’étudiants. Ajoutons-y des spécialités gourmandes à base de poisson et de nombreux parcs qui incitent à la flânerie, tout comme les rives de la rivière qui attirent les baigneurs.

 VINKOVCI et sa région pour les vestiges archéologiques: Située sur la rivière Bosut, entre le Danube et la Sava, Vinkovci vaut le détour pour son excellent musée où sont conservées des trouvailles archéologiques du début de l’ère chrétienne. Sa région composée de forêts de chênes et de villages posés sur les méandres des rivières est charmante et propice à la chasse et pêche.

 L’incroyable cathédrale Strossmayer de DAKOVO: L’édifice sacré le plus monumental de Slavonie est la cathédrale de Đakovo. C’est l’évêque Josip Juraj Strossmayer qui l’a faite construire en 1866. Reconnaissable à ses briques rouges, elle est aussi belle à l’intérieur qu’à l’extérieur, avec ses somptueux vitraux et son autel.

VUKOVAR, ville martyre: Il faut visiter Vukovar pour faire face à l’absurdité de la guerre, qui a détruit cette jolie ville baroque. Chaque 18 novembre, la Croatie commémore la tragédie de Vukovar, ville martyre, symbole de la résistance de tout un pays. En 1991, la ville a en effet subi un siège effroyable de 3 mois par l’armée serbe, qui l’a pilonnée et laissée exsangue à la fin de la guerre d’indépendance. Elle a subi un lourd tribut humain, dont témoignent le cimetière-mémorial et le mémorial d’Ovcara. Mais, aujourd’hui, Vukovar se relève. Au bord de la rive du Danube et de la rivière Vuka, Vukovar tente de retrouver ses allures de jolie ville baroque et s’ouvre même au tourisme fluvial. Visiter Vukovar, c’est aider cette ville martyre et héroïque à se reconstruire.

Le parc national du KOPACKI RIT, ses marécages et sa faune

Le parc naturel Kopački rit constitue le plus beau joyau naturel de la Slavonie et l’exemple le plus remarquable de la beauté somptueuse de ses eaux émeraude et de ses forêts verdoyantes. Il comprend une étendue marécageuse de 238 ha au confluent de la Drave et du Danube près d’Osijek.

Les troupeaux de cerfs sont une sorte de symbole emblématique de Kopački rit, bien que les hordes de sangliers y soient également très présentes. Le parc recèle d’autres espèces de mammifères, mais ce sont les oiseaux qui sont les plus nombreux, avec près de espèces différentes, dont des espèces rares et protégées comme le pygargue à queue blanche et la cigogne noire. Site web du parc : www.kopacki-rit.com

Comment visiter la Slavonie: La Slavonie est accessible en voiture de puis Zagreb ou en vol avec escale (Osijek). Elle est de plus en plus proposée par les croisiéristes dans le cadre de croisières fluviales sur le Danube. CroisiEurope fait ainsi escale à Osijek, Ilok, Vukovar, Sisak et Slavonski Brod. Le petit tour-opérateur Bastina y organise des circuits en petits groupes.

4 Comments Add yours

  1. GUEZ says:

    We may travel in your wonderful country for the next summer.
    We are from Paris (France).

  2. Dessange says:

    Wonderful rich country

  3. Patricia says:

    Bonjour, Pouvez-vous me rensigner sur l’ile de rab. Que choisir entre Barbat et Banjol? Merci

  4. lacroatie says:

    Bonjour madame,

    N’hésitez pas à consulter le site de l’office de tourisme de Rab où vous pourrez comparer les différents sites et plages de l’île : http://www.rab-visit.com
    La ville de Rab est la plus belle à visiter. Barbat et Banjol sont des tout petits villages. Vous aurez de nombreuses plages de sable vers Lopar et Kampor.

    Cordialement,

    L’ONT Croatie à Paris

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *