UNESCO : 3 nouveaux sites croates classés au Patrimoine Mondial

Trois sites de Croatie, sur la côte dalmate et dans le comté de Lika-Senj, ont été classés sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO lors de la 41ème réunion du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’un des sites les plus célèbres de Sibenik, la forteresse Saint-Nicolas, ainsi que les remparts et portes de la ville fortifiée de Zadar ont été confirmés comme sites du patrimoine mondial de l’UNESCO, contribuant à huit sites du patrimoine culturel de l’UNESCO en Croatie. Les forêts de hêtres des parcs nationaux du Velebit Nord et de Paklenica ont également été nommés nouveaux sites du patrimoine mondial. La décision a été confirmée le dimanche 9 juillet lors de la 41ème réunion du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO à Cracovie, en Pologne.

Sv. Nikola, Šibenik

Un temps plus grande ville fortifiée de la République de Venise, les remparts de la ville de Zadar lui ont permis de garder plus d’indépendance que la plupart des villes voisines, ce qui signifie que Zadar n’a jamais été prise par les Turcs. Construits par les Vénitiens, les remparts de la ville ont eu plusieurs entrées taillées dans les remparts en des points stratégiques. Aujourd’hui, seules certaines parties des remparts et huit portes restent.

L’UNESCO a également inclus la forteresse défensive du 16ème siècle de Saint-Nicolas, située sur l’île de Ljuljevac, à l’embouchure d’un canal étroit qui conduit vers Sibenik. La forteresse a également été construite par Venise, pour protéger Sibenik et Skradin des raids des Turcs ottomans. La forteresse, qui couvre presque complètement l’île, a une forme triangulaire spécifique, ce qui en fait une caractéristique attrayante pour les photos aériennes.

En outre, le même jour, l’UNESCO a inclus la Croatie dans l’extension du site du patrimoine mondial de l’UNESCO des “Forêts de hêtres primaires des Carpates et d’autres régions d’Europe”. Ce qui fait des forêts d’hêtres dans les parcs nationaux du Velebit Nord et de Paklenica le second site naturel classé au patrimoine mondial en Croatie, après le parc national des Lacs de Plitvice.

Au croisement des cultures et civilisations de l’Europe centrale et méditerranéenne, l’histoire de la Croatie est extrêmement riche en patrimoine culturel et historique précieux, comme le souligne les huit sites du patrimoine culturel mondial sous Protection de l’UNESCO :  Noyau historique de Split avec le palais de Dioclétien (1979), Vieille ville de Dubrovnik (1979), Ensemble épiscopal de la basilique euphrasienne de Poreč (1997), Ville historique de Trogir (1997), Cathédrale Saint-Jacques de Šibenik (2000), Plaine de Stari Grad (2008), Cimetières de tombes médiévales stećci (2016) et enfin les Ouvrages de défense vénitiens du XVIe au XVIIe siècle incluant les remparts et portes de Zadar et la forteresse Saint-Nicolas de Sibenik (2017).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *