La Croatie est un pays où l’on mange bien tout au long de l’année, mais la véritable magie gastronomique se révèle pour Noël et elle ne laisse personne indifférent. Pendant qu’il neige et que la bora souffle, la période de Noël est caractérisée par le bien-être, une ambiance chaleureuse, la famille et les amis. Le meilleur, c’est de se détendre et d’oublier tous ses problèmes autour d’une table.

htz-2016-croatia-feeds-naslovna-fotka-za-clanak-christmas-3-1-1400x620
Photo by Maja Danica Pecanic

Le repas de veille de Noël en Croatie

Puisque selon la tradition on ne mange pas de viande la veille de Noël, le poisson devient la vraie star, principalement la morue. On la prépare na crveno (sorte de bouillabaisse aux pommes de terre) ou na bijelo (pâté de morue), on la mange à la cuillère ou on la tartine sur du pain, les recettes varient de l’Istrie et du Kvarner à travers la Dalmatie jusqu’à Zagreb.

Les Dalmates prépareront « la morue à l’huile », cuisinée aux pommes de terre et bien assaisonnée à l’huile d’olive, à l’ail et au persil finement émincé. Pour se faire on laisse tremper la morue au moins 24 heures, et souvent même deux à trois jours, pour l’attendrir et en faire une bouillabaisse.

Dans la variante istrienne ou du littoral, on fait la morue na bijelo, un pâté de morue à l’ail et à l’huile d’olive, que l’on tartine sur du pain, préférablement à peine sorti du four. Le plat traditionnel d’Istrie que l’on prépare pendant la période de jeûne ce sont les pasutice, des pâtes coupées en carrés, sur lesquelles on verse de l’huile d’olive chaude et qui accompagnent des sardines salées ou de la morue na bijelo.

Les habitants des îles dégusteront la soupe d’anguille de mer aux tomates ou bien le gratin de calmars aux pommes de terre.

Les habitants de Slavonie prépareront le fameux perkelt de brochet, type de ragoût, avec de l’oignon, du piment, de la tomate et du gras fait maison.

htz-2016-croatia-feeds-fotke-za-clanak-christmas-1-0-2

Le repas de Noël en Croatie

Si vous avez bien mangé pour la Réveillon de Noël, vous mangerez encore mieux pour Noël. Qui pourrait résister aux recettes centenaires que l’on trouve dans les livres de recettes de grand-mère ?

Chaque Noël la Dalmatie sent la pašticada (rôti mariné puis braisé, aux aromates, pruneaux, figues, lardons et vin rouge). Bien que chacun affirme que la sienne est la meilleure, étant entendu qu’elle est la seule cuisinée d’après la recette originale, les préparations varient partout dans l’Adriatique. Certains la préparent dans du vin prošek, accompagnée de lardons, d’ail, de carotte, de céleri et de clous de girofle. Les figues sèches donnent un arôme et une épaisseur particulière à la sauce. A tout cela s’ajoutent des gnocchis faits maison.

htz-2016-croatia-feeds-fotke-za-clanak-christmas-1-0-3

Le Gorski Kotar, tout comme Zagreb et l’Adriatique du Nord, se régale de dinde aux mlinci, des pâtes cuites au four et passées à la graisse. L’expérience dans la préparation de cette spécialité s’acquiert pendant des années. On peut préserver toute sa saveur avec une sauce telle que celle à l’oignon, à la pomme, au céleri, à l’ail, au foie de poulet, au persil et aux petits cubes de pain de maïs. En effet, le secret de son goût si particulier est dû au fait que l’on nourrit les dindes avec de l’orge, des marrons et des noix. En accompagnement, on trouvera des mlinci, bien évidemment !

htz-2016-croatia-feeds-fotke-za-clanak-christmas-1-0-4

Le cochon de lait rôti est un plat très à la mode en Slavonie. Sa peau doit être bien croquante et sa chair fondante dans la bouche. Il est accompagné de salade russe, mélange de légumes, d’œufs et de mayonnaise.

A Međimurje, on prépare l’oie farcie à la bouillie de sarrasin, à l’instar de tous les rôtis faits dans la région.

Les habitants de la Lika restent fidèles au bouilli de porc au chou et l’odeur de la sarma, chou farci de viande hachée, s’épanouit autour de toutes les tables aux quatre coins de notre pays.

Vous pensez que vous n’avez plus faim ?

Il faudra pourtant penser à laisser de la place pour le sucré – les roščići, les biscuits Linzer, le lamington, le pain aux fruits secs, l’orehnjača (gâteau à la noix) et la makovnjača (brioche fourrée à la pâte de pavot), les mačje oči (gâteau roulé à la banane et au chocolat) et les kiflis.

Traditionnellement, on fait des biscuits en forme d’étoile et de cœur à la confiture, des biscuits en forme de sapin à la pâte d’amandes décorés avec des perles de sucre et le kouglof de fromage est servi lors du petit déjeuner de Noël.

L’odeur de la cannelle et de la vanille, du sucre et des noix reste longtemps dans l’air mais encore plus longtemps dans la mémoire. C’est définitivement l’odeur qui nous rappelle Noël.

htz-2016-croatia-feeds-fotke-za-clanak-christmas-1-0-6

Sretan božić ! Joyeux Noël !

et 

Dobar tek ! Bon appétit !

Découvrez d’autres histoires croates sur http://feeds.croatia.hr/fr/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *